iemploi.net, offres, demandes d'emploi en Côte-d'ivoire et en Afrique
16/01/2017

Personal Branding : comment faire sa promotion en ligne ?

Personal branding : derrière cet anglicisme se cache l’ensemble des outils pour faire la promotion de soi sur Internet. Comment utiliser les réseaux sociaux et lesquels privilégier ? Quel contenu proposer ? Quelles erreurs sont à éviter ? Focus sur les méthodes de publicité personnelle 2.0.

Investir les réseaux sociaux professionnels

Le personal branding, c’est le marketing de soi appliqué aux nouvelles technologies. « Être présent sur Internet est désormais indispensable, quel que soit le métier pratiqué, assure Pascale Baumeister, auteur de l’ouvrage Révéler sa véritable personnalité avec le personal branding. Le réflexe des recruteurs est désormais de taper le nom des candidats sur Google. Mieux vaut qu’apparaissent dans les premiers résultats des informations en lien avec votre activité professionnelle. » Un compte actif sur LinkedIn par exemple, devenu au fil du temps la référence en matière de réseau social professionnel. « C’est le cas aussi de Viadeo, même s’il est en perte de vitesse », observe Karen Tuyserne, d’Embauchezmoi.org. À choisir, mieux vaut donc se concentrer sur LinkedIn, même si créer un compte parallèle sur Viadeo ne prend pas beaucoup plus de temps.

 

Twitter, un outil pour proposer du contenu

Parmi les outils mis à disposition pour faire sa promotion en ligne, il y a également Twitter, qui présente la particularité de se trouver à mi-chemin entre le réseau personnel et le réseau professionnel. Pour Karen Tuyserne, « c’est une mine d’informations, avec un système de partage d’articles et de docs très intéressant. » Son conseil ? « Muez-vous en expert dans votre domaine d’activité en faisant des tweet-live de conférence en rapport avec votre activité par exemple. » Vous pouvez aussi relayer vos informations glanées à l’occasion d’un salon. « Il est important d’adopter une démarche proactive, recommande Gilles Noblet, auteur de Développer sa marque personnelle, le personal branding pour tous. Alimentez votre compte de contenus, intervenez dans les discussions… » Pour les recruteurs et chasseurs de têtes, c’est rassurant de voir qu’un candidat semble passionné par son activité.

 

Facebook, à privatiser sauf rares exceptions

Quid de Facebook, le plus grand réseau social existant ? « C’est une plateforme qui est amenée à devenir presque exclusivement axée sur le privé, constate Pascale Baumeister. Le système d’amis et de pages est fait de telle façon qu’il vaut mieux limiter son activité Facebook aux relations amicales et familiales. » Avec de rares exceptions : « Par exemple un restaurateur peut faire la promotion de son établissement sur ce réseau qui s’y prête bien, juge Gilles Noblet. Dans les domaines du graphisme ou de la mode également. »

 

D’autres outils à venir ?

Le marketing de soi sur Internet reste globalement limité à LinkedIn, Viadeo et Twitter. Gilles Noblet cite néanmoins Pinterest et Pascale Baumeister Snapchat comme autres outils possibles mais encore très peu communs en France pour une activité à visée professionnelle. « Mieux vaut vraiment se concentrer sur un réseau comme LinkedIn, avec une bonne présentation, une activité pertinente et des mises à jour régulières », poursuit Pascale Baumeister. En complément, vous pouvez aussi choisir de créer un blog à votre nom. « C’est de plus en plus facile avec des sites comme Wordpress, note Gilles Noblet. Cela peut être utile pour mettre en ligne votre CV et avoir un référencement intéressant avec ce nom de domaine qui devrait rapidement apparaître en tapant votre nom sur les moteurs de recherche. »

 

Les 4 erreurs de personal branding à ne pas commettre

1 Oublier de verrouiller du contenu compromettant. C’est surtout le cas pour Facebook, sur lesquelles peuvent circuler des photos privées de vous en soirée par exemple. « Des paramètres existent pour qu’elles ne soient visibles que de vos proches », rappelle Gilles Noblet.

2 Confondre vie professionnelle et vie privée. « Attention à ne pas dénigrer un employeur, un collègue ou un recruteur avec qui vous venez de passer un entretien, préconise Pascale Baumeister. De même, évitez de mélanger les contenus pros avec de l’actualité en lien avec vos opinions politiques ou religieuses, notamment sur Twitter. »

3 Vouloir rester anonyme à tout prix. Pour Karen Tuyserne, « Internet a relancé le débat sur l’anonymat des candidatures. Mais les recruteurs ont tendance à moins prêter attention à des comptes sans photo. »

4 Manquer de professionnalisme. Gare à l’orthographe, recommande également Karen Tuyserne : « Ce n’est pas parce que c’est Internet qu’il faut utiliser un langage SMS ou écrire sans se relire. »



Flux Rss

Facebook

Twitter

Recherche rapide

Secteur d'activité

Fonction

Accueil du site |  consultez les offres |  Actus et conseils |  Nos Partenaires |  Espace candidat |  Espace Recruteur |  Conditions d'utilisation |  Nous contacter
© 2010 - iemploi.net